Ajoutez un moteur de recherche multicritères à votre photothèque

Vous souhaitez proposer aux visiteurs de votre galerie une interface ergonomique pour naviguer parmi tous vos médias ? Avec le plugin Tag Groups, vous pouvez ajouter un moteur de recherche multicritères à votre photothèque Piwigo.

Attention !

Ce plugin n’est pas accessible aux clients ayant opté pour une offre “Individuelle” sur piwigo.com.

Rappel : le fonctionnement des tags avec Piwigo

Si votre photothèque Piwigo contient de nombreux médias, vous avez sans doute décidé de les organiser avec des tags, ou mots-clés.

Les tags permettent de qualifier vos photos selon vos propres critères de classement : cela peut être des couleurs, des formats d’images, des lieux, des thématiques ou tout autre type d’information utile pour retrouver facilement les photos ayant un point commun.

Une photo peut avoir un nombre de tags infinis, et vous pouvez combiner entre eux les tags pour affiner votre recherche. 

La recherche par tag se fait depuis le point de menu “Tags liés” de votre photothèque (que vous pouvez activer avec le plugin “Menu Tags”), ou depuis un nuage de tags qui peut être affiché sur une page de votre galerie.

Exemple de nuage de tags ou mots-clés

Ainsi, les tags sont complémentaires aux albums.

Cas concret : la photothèque du Musée Archéologique Archéa

Prenons l’exemple de la photothèque du Musée Archéologique Archéa, que vous pouvez consulter en ligne.

Les photos de cette photothèque sont organisés en albums : Patrimoine, Expositions, Collections… Chaque album est également organisé en sous-albums : dans l’album Patrimoine, on retrouve un sous-album par ville, et dans l’album Expositions, un sous-album par exposition.

Mais si l’on cherche des photos correspondant à un autre critère plus fin, c’est là que les tags vont montrer tout leur intérêt. On peut ainsi trouver en clic toutes les photos taguées “Moyen-Âge”, “Nécropole”, ou encore “Mérovingiens”, quel que soit leur album.

Et si je souhaite toutes les photos de nécropoles mérovingiennes ?

Pas de souci : je n’ai qu’à combiner les deux tags “Nécropole”, et “Mérovingiens”, comme on le voit sur l’exemple ci-dessous.

Recherche en combinant deux tags sur la photothèque du Musée Archéa

Ce fonctionnement est très simple et pratique, mais les tags sont tous mélangés entre eux. 

Pour un classement encore plus performant, et une recherche facilitée, un nouveau plugin a fait son apparition sur votre photothèque Piwigo : le plugin Tag Groups.

Le plugin Tag Groups pour mettre en place une recherche multicritères

Ce plugin vous permet d’utiliser les tags pour mettre en place un véritable moteur de recherche multicritère sur votre galerie.

Comment ça se passe ?

Vous avez dorénavant la possibilité de classer les tags par famille avec la nouvelle notion de “groupe de tags”. 

Les tags “bleu”, “rose”, “vert” peuvent être associés à un groupe “couleur”. Pour cela, il suffit d’ajouter un préfixe dans le nom du tag. Ainsi, en nommant un tag “couleur:bleu”, vous aurez le tag “bleu” appartenant au groupe “couleur”.

Vous pouvez voir ci-dessous une page qui liste les tags d’une galerie Piwigo, regroupés par groupe de tag.

Si l’on conserve l’exemple du Musée Archéa, on pourrait imaginer que les tags “Haut Moyen-Âge”, “Moyen-Âge classique”, “Antiquité gallo-romaine” et “Mérovingiens” soient classés dans le groupe “Epoque”.

Et les tags “céramique”, “parures”, “ameublement”, “outils”, “pratiques religieuses”, “vaisselle” etc pourraient être classés dans le groupe “Objets”.

On pourrait ainsi mettre en place sur la galerie un moteur de recherche avec des filtres par époque, et par type d’objet, avec des listes déroulantes comme dans l’exemple ci-dessous.

Photothèque sur laquelle on a installé le plugin Tag Groups

Sur l’exemple précécent, (cliquez sur l’image pour l’agrandir si nécessaire), vous pouvez voir qu’on a tout d’abord filtré les photos pour n’afficher que les fleurs de type “Tulip”.

On peut ensuite affiner la sélection par couleur avec le filtre “Color”. Il liste tous les tags de type “Color”, mais seuls ceux qui sont présents sur des photos ayant également le tag “Tulip” sont cliquables.

Si je sélectionne la couleur “Purple”, la sélection ne m’affiche plus que les fichiers ayant le tag “Tulip” et le tag “Purple”.

Si vous souhaitez tester par vous-même, vous pouvez visualiser une démo en cliquant sur ce lien.

Nous espérons que cette nouveauté vous plaît ! Vous souhaitez la mettre en place sur votre galerie Piwigo ?

Deux solutions :

  • Si vous hébergez vous-même votre Piwigo, téléchargez le plugin Tag Groups
  • Si vous êtes client d’une offre d’hébergement avec Piwigo.com, contactez le support. En effet, vous ne pouvez pas (encore) activer le plugin Tag Groups vous-même. Attention ! Ce plugin est réservé aux clients d’une offre Entreprise.

Où sont stockées les photos avec Piwigo ?

Vous cherchez une solution en ligne pour gérer votre photothèque, on vous a conseillé Piwigo, mais vous ne comprenez pas bien comment ça marche et où seront hébergées vos photos avec Piwigo ? On vous explique tout dans cet article !

Piwigo.org ou Piwigo.com ?

Tout d’abord, il faut bien différencier les deux options qui s’offrent à vous, et qui peuvent créer de la confusion :

  • Soit vous téléchargez le logiciel open source Piwigo sur piwigo.org ;
  • Soit vous créez un compte sur piwigo.com

1. Vous hébergez Piwigo vous-même

Si vous choisissez la première option, vous allez télécharger gratuitement des fichiers sur le site piwigo.org, qu’il va falloir installer sur un serveur. Vous allez devoir souscrire une offre chez un hébergeur de sites internet, et déployer vous-même votre Piwigo avant de pouvoir uploader vos photos et les organiser.

Installation de Piwigo sur le serveur de votre choix
Installation de Piwigo sur le serveur de votre choix

Dans ce cas, vos photos seront stockées sur le serveur qui héberge l’application. Ainsi, si vous installez Piwigo sur un hébergement mutualisé chez Gandi par exemple, vos photos seront enregistrées sur le système de stockage associé à cet hébergement.

Pour en savoir plus, renseignez vous auprès de votre hébergeur pour savoir exactement où se situe ce système de stockage car il peut être “déporté”.

2. Vous choisissez Piwigo.com

Si vous choisissez la deuxième option, vous allez créer votre compte sur piwigo.com, et votre espace Piwigo sera créé directement sur notre plateforme.

Création de votre compte sur piwigo.com
Création de votre compte sur piwigo.com

Dans ce cas, votre espace sera hébergé sur des serveurs dédiés (c’est à dire qu’ils ne sont pas partagés avec d’autres sites), que Piwigo loue auprès de l’hébergeur OVH. Nos serveurs sont répartis en France entre les datacentres de Roubaix, Strasbourg et Gravelines. Les données sont stockées sur les disques durs de ces serveurs, c’est à dire exactement là où s’exécute l’applicatif de Piwigo.

Pour répondre à la question qui brûle les lèvres de nombreux utilisateurs, notamment les administrations publiques, nous n’utilisons pas les services d’Amazon (AWS), Google (Cloud Platform) ou Microsoft (Azure). Nous ne les utilisons pas pour deux principales raisons :

  • Premièrement, nous ne souhaitons pas leur confier les données de nos clients ;
  • Deuxièmement, ces services sont très chers, ce qui ferait mécaniquement augmenter le tarif de nos offres.

Quelles garanties pour la sécurité de vos données ?

Si vous choisissez d’héberger vous-même votre Piwigo, c’est à vous de vous assurer que votre hébergeur a bien mis en place les moyens nécessaires pour que vos données soient en sécurité. Vous avez aussi la responsabilité de la sauvegarde de vos données et de vos fichiers.

En revanche, si vous choisissez une de nos offres sur piwigo.com, c’est nous qui nous occupons de tout : voici comment nous assurons que vos données ne seront pas perdues.

L’infrastructure technique de Piwigo.com repose sur une série de paires de serveur. Chaque serveur “principal” est accompagné d’un serveur “secondaire” qui sert à la fois de sauvegarde et de système de secours.

Un compte Piwigo.com est hébergé sur un serveur principal (photos et base de données). Chaque nuit, chaque serveur principal est synchronisé sur son serveur secondaire. Et chaque nuit, nous réalisons une copie de chaque base de données, et nous conservons au moins les 30 derniers jours. Cela nous permet de restaurer votre photothèque en cas d’erreur de manipulation. Pour faire simple, on peut restaurer un album que vous auriez supprimé par erreur.

Chaque serveur "principal" est accompagné d'un serveur "secondaire" qui sert à la fois de sauvegarde et de système de secours.
Chaque serveur “principal” est accompagné d’un serveur “secondaire” qui sert à la fois de sauvegarde et de système de secours.

En complément de la synchronisation nocturne, nous avons mis en place un système de sauvegarde à la granularité plus fine. Toutes 15 minutes, un script regarde s’il y a eu des changements sur votre Piwigo : ajout/édition/suppression de photo/album/tag/utilisateur/commentaire. Si un changement est détecté, votre compte est automatiquement synchronisé sur le serveur secondaire. Toute cette mécanique nous permet, dans le pire des scénarios, de ne perdre que le 15 dernières minutes d’activité.

Et si je veux changer d’hébergement ?

L’une des promesses de Piwigo.com est de lutter contre le “verrouillage du client”.

Notre objectif n’est pas de vous mettre des bâtons dans les roues le jour où vous voudrez basculer sur un autre hébergement, voire sur votre propre infrastructure. Si vous hébergez vos données sur Piwigo.com, à tout moment vous pouvez télécharger votre base de données et vos fichiers. Vous pouvez ainsi déménager votre Piwigo sur votre propre serveur si vous le souhaitez, en gardant votre photothèque à l’identique.

Vous ne perdrez pas les nombreuses heures passées à organiser vos contenus, l’historique des visites ou encore les commentaires de vos utilisateurs. Toute cette opération est documentée, vous n’avez qu’à suivre le guide !

A l’inverse, vous pouvez également décider de déménager votre Piwigo depuis votre serveur vers Piwigo.com. Nous réalisons régulièrement cette opération pour nos clients. Nous nous occupons de tout : transfert des données, import de la base, mise à jour de Piwigo et des extensions. Cette opération n’est pas facturée car nous la considérons comme faisant partie des services associés à l’offre Piwigo.com.

En résumé ?

Piwigo propose deux manières différentes d’utiliser son logiciel de gestion de photothèque et donc, deux manières différentes d’héberger vos photos :

Les deux solutions sont satisfaisantes et utilisées par des milliers de particuliers et de professionnels. C’est à vous de décider quelle solution vous convient le mieux !

Personnalisez vos infobulles avec Thumbnail Tooltip

Mise à jour : le plugin Thumbnail Tooltip est maintenant compatible avec le thème Stripped

Le plugin Thumbnail Tooltip permet de personnaliser l’infobulle sur les miniatures de photo. Vous pouvez choisir les propriétés à afficher, l’ordre, avec ou sans séparateur. Si l’infobulle ne vous plaît pas, vous pouvez même la masquer. Continuer la lecture

Infrastructure technique de Piwigo.com

Aujourd’hui nous publions une nouvelle page sur le site de présentation de Piwigo.com : Infrastructure. Vous y apprendrez où et comment sont stockées vos photos. Vous y apprendrez également quels moyens nous mettons en oeuvre pour garantir leur sécurité.

Infrastructure technique de Piwigo.com : où et comment sont stockées vos photos ?

Infrastructure technique de Piwigo.com : où et comment sont stockées vos photos ?

N’hésitez pas à poser vos questions si vous voulez en savoir plus sur notre infrastructure technique.

Robots et historique des visites

Piwigo 2.6 vous permet de géolocaliser vos visiteurs. Vous avez peut-être découvert que vous êtes souvent visité depuis Redmond (USA) et Mountain View (USA aussi). Pas de panique, ce sont juste les robots de moteurs de recherche de Microsoft (Bing) et Google.

Historique de visites : passage de Bing sur votre Piwigo.

Historique de visites : passage de Bing sur votre Piwigo.

Leurs visites sont utiles car elles permettent d’indexer votre site, ce qui le rend “trouvable” sur les moteurs de recherche. Cela dit, vous n’avez peut-être pas envie que votre historique de visites soit pollué par ce “bruit”. Vous pouvez activer le nouveau plugin No Stats for Robots et vous ne verrez que les visites des humains. Evidemment le plugin n’empêche pas aux robots de visiter votre Piwigo, il désactive simplement leur enregistrement dans l’historique.

Plugin Birthdate (date de naissance)

Le nouveau plugin Birthdate permet d’afficher l’âge des personnes présentes sur une photo. Etant donné que Piwigo connaît la date de la photo et si vous taguez la photo avec le nom des personnes y figurant, il suffirait juste à Piwigo de connaître la date de naissance de chaque personne. Le plugin Birthdate permet de définir une date de naissance pour un tag.

Plugin Birthdate : ajouter un date de naissance

Plugin Birthdate : ajouter un date de naissance

Plugin Birthdate : l'écran d'administration permet de voir la liste des dates

Plugin Birthdate : l’écran d’administration permet de voir la liste des dates

Plugin Birthdate : l'âge des personnes s'affiche à côté de chaque tag.

Plugin Birthdate : l’âge des personnes s’affiche à côté de chaque tag.

Selon l’âge de la personne, Piwigo affichera un âge en secondes ou en minutes ou en heures… ou en années. Si vous utilisez Piwigo comme galerie de photos familiales, vous et vos visiteurs apprécieront sûrement de voir l’âge des enfants à côté de chaque photo !

Protéger ses photos contre la copie

L’une des questions les plus fréquemment posées au support Piwigo.com est “comment empêcher que l’on me vole mes photos ?”. Voici un petit état des lieux avec Piwigo.

En préambule, il faut comprendre qu’aucune protection anti-copie 100% fiable n’existe, que ce soit sur Piwigo ou ailleurs : à partir du moment où une photo est visible sur internet, elle est copiable d’une façon ou d’une autre. C’est juste “plus ou moins facile”, selon le niveau de compétences informatique du “copieur”. Si quelqu’un affirme le contraire il y a de fortes chances pour qu’il soit soit naïf, soit incompétent soit tout simplement menteur.

Que propose Piwigo pour gêner les copieurs ?

  1. le plugin rightClick bloque le clic-droit sur les photos, à noter que le blocage n’affecte pas les administrateurs
  2. sur l’écran [Administration > menu Utilisateurs > sous-menu Gérer], dites “non” à l’option “haute définition actif” pour tous les utilisateurs
  3. sur l’écran [Administration > menu Configuration > sous-menu Options > onglet Affichage > section Page de la photo], désactivez l’icône “Télécharger”
  4. sur l’écran [Administration > menu Configuration > sous-menu Options > onglet Filigrane], choisissez un filigrane ou ajoutez en un nouveau.

Depuis la version 2.4, Piwigo permet d'insérer automatiquement un filigrane sur toutes vos photos.

Depuis la version 2.4, Piwigo permet d’insérer automatiquement un filigrane sur toutes vos photos.

Il s’agit de mesure “techniques”, qui ont des limites dans leur efficacité. En complément nous recommandons de mettre en évidence que “les photos de ce site ne sont pas libres de droit, toute utilisation est soumise à l’accord du photographe”, par exemple. Vous pouvez décider d’afficher ce message à plusieurs endroits. Par exemple :

  • dans la bannière des pages
  • dans un bloc personnel PWG Stuffs placé sur la page
  • dans un menu personnel grâce au plugin Advanced Menu Manager
  • dans le pied de page grâce au plugin Perso Footer

Un pied de page personnel dans Piwigo grâce au plugin Perso Footer

Un pied de page personnel dans Piwigo grâce au plugin Perso Footer

 

Transférer sa galerie Piwigo sur Piwigo.com

C’est une question qui revient souvent au support Piwigo.com : peut-on transférer une galerie Piwigo déjà existante sur Piwigo.com ? La réponse est oui. Nous l’avons déjà fait plusieurs fois pour des galeries en provenance d’hébergeurs variés.

Notre objectif n’est pas que toutes les galeries Piwigo soient hébergées sur Piwigo.com, bien au contraire, car nous croyons que le web est et doit resté “décentralisé” mais pour certains utilisateurs Piwigo.com coûte moins cher que leur hébergement actuel ou offre tout simplement une meilleure qualité de service tout en conservant le même haut degré de liberté.

Au préalable, il faut savoir que le Piwigo sur Piwigo.com est un peu différent du Piwigo téléchargé sur Piwigo.org. Il y a quelques fonctionnalités en moins :

  1. vous ne pouvez pas installer n’importe quel plugin/thème, il y a une liste d’extensions préinstallées que nous avons testé et validé. Si vous en voulez une qui n’est pas dans la liste, il faut envoyer une demande au support et nous étudierons la question.
  2. il n’y a pas d’accès FTP, donc l’ajout de photo ne peut pas se faire avec la méthode par “synchronisation”. Si vous utilisez déjà le formulaire web d’ajout de photos ou un outil distant comme pLoader/Lightroom alors cela ne posera aucun problème. Si vos photos actuelles ont été ajoutées par synchronisation, on gère le passage en albums virtuels, ce sera totalement transparent pour vous, et vous gagnez en souplesse pour l’administration.

Nous proposons l’arrangement suivant : vous testez Piwigo sur Piwigo.com en considérant les différences ci-dessus et si l’offre vous convient, vous validez votre inscription en payant l’abonnement. Ensuite, grâce à la transmission de vos identifiants FTP et un moyen de récupérer un dump de votre base de données, nous nous occupons du transfert vers Piwigo.com, sans frais supplémentaires. Vous ne perdrez ni les photos, ni les commentaires, etc.

Pied de page personnel

Jusqu’à maintenant, pour ajouter un message personnel dans le pied de page, nous recommandions d’utiliser le plugin LMT (gestionnaire de licence sur vos photos) car il dispose d’une telle option. Ce plugin est très puissant et complet, si bien qu’il paraît démesuré pour un besoin aussi simple. Dorénavant et pour cette demande spécifique, nous conseillons plutôt d’utiliser le plugin Perso Footer, dont l’unique mission est d’ajouter un message dans le pied de page.

Pied de page personnel avec le plugin Perso Footer de Piwigo

Pied de page personnel avec le plugin Perso Footer de Piwigo

 

Perso Footer est compatible avec tous les thèmes. Le message le plus classiquement ajouté est le fameux “Ces photos ne sont pas libres de droit, merci de contacter l’auteur avant utilisation” mais c’est un texte totalement libre dont vous avez la complète maîtrise.

Mission simple = utilisation simple : une fois le plugin activé sur l’écran [Administration > Plugins > Gérer], entrez votre texte sur l’écran [Administration > Plugins > Perso Footer].